Portraits

Sophie-Charlotte Griès, fondatrice

« Je me souviens parfaitement de cette image:
une femme, sans tête ni bras, les ailes largement déployées.
Elle est debout, tout en haut d’un immense escalier.
Impressionnante, elle me fascinait et me faisait peur en même temps.
J’avais 5 ans, je me promenais au musée du Louvre avec ma maman:
la Victoire de Samothrace est mon 1er choc artistique. »

J’ai obtenu mon bac littéraire au Lycée Carnot à Paris en 2001.
Après une classe préparatoire littéraire au Lycée Molière, j’ai intégré l’Ecole du Louvre. J’y ai suivi trois années d’études passionnantes au terme desquelles j’ai obtenu mon diplôme de 1er Cycle  option « Histoire de l’art et Archéologie du monde précolombien ».
J’ai complété cette formation par une année de licence à la fac de Paris I en double cursus Histoire/Histoire de l’Art. On me proposait de continuer mon parcours avec une maîtrise en Iconographie: c’était un peu loin de mes premières amours pour l’art précolombien…

Il a fallu que je me pose la question de ce que j’aimais faire dans mon domaine: transmettre ce que j’avais appris, partager mon enthousiasme pour l’art, faire découvrir mes coups de cœur… J’ai donc arrêté mes études et cherché dans cette voie de médiation culturelle.  Je me suis vite rendue compte qu’il allait falloir être créative!

Je me suis laissée du temps pour élaborer un projet. J’ai travaillé comme nounou auprès d’une adorable petite fille de 3 ans. Pendant 5 ans,  j’ai découvert la curiosité qu’un enfant peut avoir quand on lui propose de nouvelles choses et l’intelligence dont il fait preuve quand cette curiosité est cultivée. Je me suis souvenue de cette promenade au musée qui m’a tant marquée. Faire découvrir l’Histoire de l’art aux enfants est devenu une évidence:  il fallait que je monte un projet autour de cette idée.

 

 

Marie-Caroline Thuillier, présidente

Fort de ma formation en histoire et en histoire de l’art et de nombreuses expériences professionnelles dans le milieu culturel, notamment en Italie où j’ai travaillé sur un jardin vénitien du XIXsiècle,  j’ai choisi de me spécialiser dans le domaine de la restauration des jardins historiques, tout en continuant à travailler sur des projets culturels variés.

Spécialiste de patrimoine et d’art, c’est donc tout naturellement que j’ai décidé de présider l’association Tête en l’Art pour promouvoir la culture auprès du grand public et spécialement les enfants.

 

Keven Fraboulet, trésorier

Contact

Tél : 06 33 77 88 65 – E-mail : teteenlart@gmail.com